Les 5 marches

     de l’Éveil

(ou connaître son niveau de conscience)

 

Bienvenue à tous ceux et celles qui ont fait les premiers et même les derniers pas sur le chemin de l’Éveil.

L’Éveil est sacré, peu importe le niveau où nous sommes rendus. Nous y arriverons tous et toutes, seul le moment diffère.

 

 

Pourquoi ce savoir est-il si important?

 

Simplement, pour que nous comprenions que la mauvaise volonté n’est pas en cause quand nous expliquons quelque chose à quelqu’un et qu’il ne pense pas comme nous, ou encore qu’il semble le comprendre et fait autrement.

 

Simplement, pour diminuer nos jugements sur soi et sur les autres, à savoir, que l’éveil n’est pas instantané. S’il semble instantané, c’est qu’il y a eu derrière cet éveil un chemin de 5 marches qui a été effectué en cette vie ou dans d’autres.

 

Simplement, pour que nous ayons plus de compassion pour nous-mêmes et pour les autres, parce que cet escalier peut à plusieurs reprises être descendu quand certains points n’ont pas été compris, et remonté quand ils ont été compris et expérimentés.

 

Simplement, parce que les incompréhensions et les jugements amènent énormément de culpabilité, de colère, de rancœur et d’attaques contre nous-mêmes ou contre les autres. Toutes ces souffrances inutiles nous gardent prisonniers dans l’idée fausse que nous sommes les victimes du monde qui nous entoure.

   

Simplement, parce que nous sommes Un et ce qui bénit l’un bénit l’autre et ce qui guérit l’un guérit l’autre, et cela, jusqu’à ce que nous soyons tous éveillés.

 

Simplement, par gratitude pour tous ceux et celles qui nous ont permis de nous éveiller graduellement, l’enseignant grandit toujours en enseignant.

 

— Simplement, quand nous avons la chance de savoir et de comprendre tout cela, nous sommes animés d’une plus grande compassion ce qui adoucit notre vie. 

 

Bon Éveil à vous et merci infiniment de faire partie du mien.

                                                                                                                    

Henriette Poirier NDHP