Cinquième marche :

L’Éveil Un

 

Un rappel des 5 marches.

Nous vivions dans l’inconscience, croyant que tout faire pour jouir du monde de la matière, par l’ego qui est mortel, nous rendrait l’immortalité.

 

La première marche, l’Éveil-choc : la conscience de la dualité, c’est-à-dire du bien et du mal s’est développé et la peur du mal par la souffrance dirigera notre vie.

 

La deuxième marche, l’Éveil magique : la conscience du bien et du mal est toujours présente, mais le bien par l’amour du moi venant des autres dirigera notre vie. Notre croyance en la victimisation est très présente.

 

La troisième marche, l’Éveil quantique : nous découvrons que comme dans un film projeté par l’ego, que nous avons inventé, nous sommes l’auteur et l’acteur du film. Pour arrêter ce film où chacun est la victime de l’autre, nous devons nous le pardonner parce que nous ne sommes ni des agresseurs ni des victimes.

 

La quatrième marche, l’Éveil spirituel : nous prenons conscience qu’il y a un conflit d’autorité. Nous voulons savoir qui nous sommes et qui nous a créés? Nous voulons vivre dans le réel et l’éternel et non dans l’illusion d’un film ou d’un rêve. Nous choisissons et acceptons l’aide et l’autorité du Père puisqu’Il est le seul Créateur et que nous sommes son Fils bien-aimé, c’est-à-dire sa Création.

 

Transition entre la 4e et la 5e marche

Le désir d’être compris a de moins en moins d’importance, où nous sommes et avec qui n’a plus beaucoup d’importance non plus. Seul compatir à l’autre par le pardon nous bénit l’un et l’autre. Sur cette marche, nous avons appris qu’il est inutile de chercher l’amour, nous sommes déjà l’amour et c’est seulement en défaisant le rêve que nous verrons que nous le sommes.

 

Nous savons, par la pratique, que c’est uniquement par le pardon de nous-mêmes par l’autre, le pardon quantique, qu’est défait ce monde illusoire (monde des croyances) du péché (croyance que nous pouvions nous séparer de Dieu et de son Amour), et de la culpabilité (croyance en l’attaque, la maladie et en la mort comme moyen de réparation).

 

Comme nous avons inventé ce monde, en inventant l’idée de la séparation, c’est obligatoirement en s’associant avec l’Enseignant des Enseignants que nous arriverons à nous libérer de cette irréelle idée fixe. Nous aurons besoin d’aide jusqu’au bout pour défaire l’ego (l’irréelle idée fixe), parce qu’il semble nous hypnotiser.

 

Par le pardon, nous acceptons de plus en plus que nos frères et nous soyons égaux et un; que chacun de nous a été créé avec les mêmes qualités que le Père, donc semblable au Père; qu’il n’y a qu’un plan, dirigé par le Père, et que nous sommes tous participants à sa création.

 

L’Éveil.

Plus nous approchons de la cinquième marche, comme il y a de moins en moins de sentiments de culpabilité, il y a de moins en moins de douleurs et de souffrances. Nous semblons vivre dans un beau rêve sans être dupes de l’ego; nous sommes dirigés par l’Esprit.

 

Comme l’ego à de moins en moins d’attrait, nous ressentons de plus en plus l’Amour du Père, c’est ce qui nous éveille et nous garde éveillés. Maintenant, nous ne sommes plus seuls, il y a un plan divin qui est à la fois personnel et impersonnel, c’est-à-dire que nous sommes tous le Un et Un avec le Père.

 

Cette marche est très particulière et devient des plus agréables. Nous avons choisi notre Créateur et notre « Être réel ». Nous nous laissons aimer et aimons tout et tous. Notre vision est au-delà des apparences. Nous sommes en paix et nous acceptons d’être le Fils bien-aimé du Père avec toutes Ses joies.

 

De l’éveil à l’éveil Un.

Nous avons définitivement choisi notre adhésion : le ciel, rien de moins, sous l’autorité du Père. Nous sommes le Fils bien-aimé du Père et tout est en harmonie. Tous nos pouvoirs nous sont rendus simplement parce que nous connaissons qui nous sommes; nous n’avons jamais été séparés du Père Créateur et de son Amour. Nous sommes en paix et reprenons contact avec la joie et l’amour qui ne nous ont jamais quittés.

 

Cette cinquième marche, c’est l’Éveil, la Rencontre, le Merveilleux, c’est au-delà de toute imagination. Notre « Être réel » nous le sommes maintenant. Il n’y a plus ni bien ni mal, l’ego vacille encore un peu et enfin disparait tel un nuage effacé par le vent, seul l’Amour divin reste, le vrai est réel et sa création éternelle…

 

Résumé :

1— L’idée de séparation s’efface de plus en plus pour disparaître complètement. « Cette idée folle, où nous avions oublié de rire ».

 

2— Le pardon se continue et se termine joyeusement; l’idée fausse de la culpabilité disparaît et l’idée fausse de la punition par la souffrance aussi.

 

3— Notre adhésion et notre réveil dans l’Amour du Père, notre Unique Créateur est total, nous sommes Un avec le Père et Sa Création.

 

** La cinquième marche, celle de l’Éveil à l’Éveil Un, est la douce finalité de ce monde pour le Ciel où la Vie coule en tout éternellement.